Franchise Entreprise
usinage

Qu’est-ce que l’usinage tendre ?

Les techniques de fabrication diffèrent en fonction des secteurs d’activité, mais aussi des objets à fabriquer. De nombreuses industries françaises se tournent vers l’usinage, notamment pour la conception de maquettes et de prototypes.

Qu’est-ce que le procédé de l’usinage ?

Dans un premier temps, il est intéressant de savoir qu’on ne se contente plus du bois et qu’il est possible d’utiliser toutes sortes de matières premières, dont des polymères, comme le polystyrène, par exemple ou encore d’un certain type de mousse ou de résine.

Offrir le choix permet de répondre aux attentes toujours plus précises des constructeurs. Ces derniers ont compris l’importance d’utiliser quelquefois de nouveaux alliages pour proposer des produits et objets plus légers, sans rogner sur la qualité et la sécurité.

Pour vérifier la faisabilité de tous ces points, il est impératif de passer par le biais de maquettage et de prototypage. Ainsi, voitures, avions, bateaux ou trains font l’objet d’études poussées pour améliorer en permanence les prestations proposées à l’acquéreur potentiel. Utiliser des matériaux innovants peut aussi séduire des partenaires financiers.

Par exemple, travailler sur du polystyrène ; qui présente le double avantage d’être extrêmement solide, mais aussi très léger, permet une manipulation plus aisée, quand le produit est créé. L’objet (une maquette, donc ou un prototype), doit pouvoir permettre de procéder à des vérifications visuelles, mais aussi techniques. Il est donc primordial que la matérialisation du projet, soit la copie conforme de ce qui a été dessiné, via les logiciels 2 ou 3 D de la clientèle.

Afin d’obtenir une forme, on prend un bloc brut, de la matière voulue. Des machines, vont procéder à l’extrusion, copeau, par copeau, pour donner une forme donnée. C’est le principe de base de l’usinage.

Comment faire de l’usinage sur des matériaux tendres ?

En fonction des cotes à respecter (mesures), pour un objet, on détermine le type d’usinage à réaliser. Les instructions sont données à des machines-outils spécifiques, par le biais de commande numérique. Les machines-outils suivent donc à la lettre, les schémas et dimensions, voulus par le client, pour procéder à une découpe précise.

Le polystyrène est, par exemple à considérer comme un matériau tendre, de même que l’aluminium. Mais on peut aussi parler de la mousse polyuréthane, du médium (bois et dérivés), des résines ou encore de l’époxy.

Il faut alors des appareils capables de découper avec une grande précision, sans abîmer la matière première, au risque de ne pas obtenir le résultat voulu. C’est parce qu’il s’agit de machines de pointe et que leur réglage doit se faire par des professionnels accomplis que bon nombre de constructeurs, dans le domaine automobile ou encore naval externalisent ce travail à des entreprises spécialisées.

Le type de machine, mais aussi la vitesse d’exécution, vont être déterminés en fonction de la matière à usiner. Beaucoup de paramètres doivent être pris en compte, pour un fonctionnement optimal, comme le fait du nombre de copeaux qui peuvent être enlevés, en optant pour un type d’extrusion particulier ; ce que cela peut engendrer au niveau de la machine.

L’usinage tendre ; donc propre à certaines matières premières, fait partie des défis des entreprises spécialisées qui doivent proposer à la fois des machines-outils à la pointe, mais aussi des compétences humaines spécifiques, pour travailler de concert avec les entreprises de demain.

Le top du moment

Nos catégories